< Retour

La vie du Mouvement

Chers équipiers,  Catherine et Christophe Bernard, nos responsables ERFLS, et le Père Louis de Raynal, nous ont tous invités, depuis le début de leur mandat, et particulièrement il y a maintenant presque un an, à participer au beau projet de création d'écoles d'oraison dans nos secteurs et dans nos paroisses. Suite à cet appel, nous rendons grâce à Dieu pour la dizaine d'écoles qui ont déjà vu le jour cette année, la plupart pendant le Carême, certaines à distance, d'autres en réunion physique ; bon nombre d'autres secteurs se sont mis en route pour proposer cette école l'année prochaine en France métropolitaine, outre-mer et même à l'étranger. En cette année qui vient, le Point Concret d'Effort d'année est l'oraison, et chacun sait combien ce Point Concret d'Effort nous pose problème ! Alors, peut-être souhaitez-vous découvrir ou approfondir votre pratique personnelle de l'oraison, parce que vous ressentez ce désir intérieur d'une plus grande intimité avec le Seigneur, ou peut-être pour vous sentir plus à même de répondre à un appel à lancer une école d'oraison dans votre secteur, ou à participer à son animation.    Comme vous le savez, le Père Caffarel, très conscient de cette difficulté à avancer sans guide sur ce chemin de l'oraison, a consacré une bonne partie de sa vie et beaucoup d'énergie à développer et donner un enseignement sur l'oraison, entre autres lors de sessions dans sa "Maison de prière" de Troussures. Beaucoup d'anciens pourront témoigner de la revitalisation de leur vie de prière apportée par ces sessions. Aujourd'hui, notre proposition est de vous offrir ce cadeau merveilleux d'une retraite fidèlement conforme à celles que donnait le Père Caffarel à Troussures : une session de 6 jours, animée par Elisabeth Saléon-Terras, connue par beaucoup d'entre nous comme ancienne collaboratrice du Père Caffarel. La retraite se déroulera au Foyer Sacerdotal Jean-Paul II, à Ars-sur-Formans, du dimanche 10 octobre 2021 à 17h, au samedi 16 octobre à 17h. Le nombre de places étant limité, n'hésitez pas à vous inscrire rapidement. Pour cela, il vous suffit d’envoyer un mail à accueil@sjmv.netVos conseillers spirituels ont été informés de cette proposition par le Père Louis de Raynal, conseiller spirituel de l'ERFLS, vous pouvez leur en parler pour vous aider à discerner. L'équipe de pilotage des écoles d'oraison :Martine Cousin : END Roquefort 1 ; 06 03 94 83 48 ; martinecousinencadrement@gmail.com ;Robert Jamen : END Lyon B91 ; 06 62 31 37 64 ; robert.jamen@orange.frPatrice et Sylvie Mathé : END Versailles V69 ; 06 33 43 30 68 ; ecoraison78@gmail.comMarie Laure et Yves Patoureaux : END Thonon 5 ; 06 08 32 87 96 ; yves.patoureaux@wanadoo.frPère Louis de Raynal
Que nous dit ce logo ? Il symbolise le thème du rassemblement, le « prendre soin » à l’exemple du Christ, prendre soin de son couple, de l’autre, de soi, de la création. Tout cela à la lumière de la promesse de Sainte Bernadette, au jour de sa mort : "Je n'oublierai personne".Ces deux mains incarnent l'attention, la relation à l'autre, le soutien : conjugal, fraternel, le geste de donner et de recevoir. Cela a d'autant plus de sens pour ce rassemblement/pèlerinage que les équipiers malades et leurs accompagnants sont spécialement invités à participer, avec les couples en responsabilité.Le fond bleu rappelle à la fois l'eau miraculeuse de Lourdes et figure aussi notre planète dans l'optique de l'écologie intégrale promue par notre Pape François dans son Encyclique Laudato Si'. Le souci écologique est bien présent dans la préparation de ce rassemblement.Merci à Adrien Delaboudinière, équipier au Mans, qui a créé ce logo, en coordination avec les équipiers du comité d'organisation Lourdes 2021 : une œuvre collective, qui illustre la force du "faire ensemble" et le fruit des talents de chacun au sein de nos Équipes.
Chers Amis équipiers, Le Pape François a annoncé au mois d'octobre 2019 comme étant « un mois missionnaire extraordinaire, afin d'alimenter l'ardeur de l'activité évangélisatrice de l’Église ad gentes ». Comme nous vous l'avons annoncé dans un courrier fin juin, les Équipes Notre-Dame souhaitent participer à ce mois missionnaire. Aussi nous souhaitons qu'au moins une soirée missionnaire soit organisée dans chaque secteur au sein d'une paroisse en unissant les forces vives des équipes pastorales et autres mouvements présents. Que les équipiers sensibles à cet appel n'hésitent pas à contacter leur curé. Le champ de la moisson, de la mission, n'a pas de limites ! Dans ce cas vous préviendrez votre responsable de secteur pour qu'il ait une vision des soirées, qui seront organisées. Il n'y a pas de limite ni en nombre ni en temps et des soirées pourront naître un peu plus tard dans l'année. Comme promis, pour vous aider, l'équipe responsable vous présente un KIT d'organisation. Il est un outil de proposition et toute liberté est laissée à l'équipe, que vous impulserez. Le KIT comprend : un vademecum pour lancer l'organisation (Word – document 01) (PDF – document 02)un flyer d'invitation (Word modifiable - En couleur ou noir et blanc – document 03)un déroulé de soirée (Word – document 04) (PDF – document 05)un modèle de mot d'accueil (Word – document 06) (PDF – document 07)trois posters de citations (Word – document 08)deux courtes vidéos (2'30 et 4'), l'une sur le devoir de s'asseoir (https://www.youtube.com/watch?v=j_3P828mbgY) et l'autre sur l'oraison et invitation à la prière conjugale (https://www.youtube.com/watch?v=l-th5q7NY9Y)un diaporama sur le pardon et la joie de la miséricorde (pptx – document 09) Nous savons pouvoir compter sur la prière de notre Pape et nous confions cette entreprise à l'Esprit Saint. Avec l'intercession de la Vierge Marie et le soutien indéfectible du Père Caffarel, toutes les initiatives seront belles, chacune à sa façon. Écoutons Sainte Thérèse de Lisieux : « le cœur qui aime travaille avec amour, c'est à dire avec ferveur. Il court, il vole et il ne trouve rien d'impossible ; rien ne l'arrête ». Merci à tous de votre implication pour vendanger dans la vigne du Seigneur ! Soyez assurés de nos prières. L’Équipe Responsable France-Luxembourg-Suisse Retour soirée Mission : - Témoignage et photos soirée Mission : secteur Pyrénées Atlantique (PDF – document 10)
Vous pouvez retrouver les éléments du pèlerinage/rassemblement de Lourdes -> Documentation Equipiers (bouton bleu en haut à droite) -> Lourdes 2021 - Je n'oublierai personne - Prendre soin
L'automne dernier le pape François a ouvert une large consultation sur le thème de la synodalité : « Comment marcher ensemble ». Les Equipes Notre-Dame reconnues comme Mouvement catholique et association de fidèles de droit privé par le Conseil pontifical pour les laïcs, ont été invitées à participer à cette consultation.Supervisée par l’Equipe Responsable Internationale des Équipes Notre-Dame (E.R.I), cette consultation s’est appuyée sur le document préparatoire et le questionnaire de consultation élaborés par le Secrétariat Général du Synode des évêques.Pour notre Super-Région France Luxembourg Suisse des Équipes Notre-Dame, le questionnaire a été soumis à un panel de 130 couples et 5 conseillers spirituels. Les 46 réponses que nous avons reçues ont fait l’objet d’un compte-rendu qui sera prochainement communiqué à l’Equipe Responsable Internationale mais que vous pouvez dès à présent découvrir en cliquant sur le lien "lire le bilan" qui se trouve ci-dessous. Lire le Bilan
extrait de Les mains levées - La prière d’intercession, Editions du Carmel, 1981-1)Prier pour nos frères, saints ou pécheurs, est une manière excellente d'aimer et de faire jouer le dynamisme de la communion des saints.Toute prière vraie est une entrée en communion avec Dieu. Quand nous lui adressons une demande, nous ne le renseignons pas sur nos besoins : il les connaît (Mat 6/8) ; nous ne le fléchissons pas à la bonté afin qu'il intervienne pour nous : il est Amour. Mais en désirant la grâce, nous nous ouvrons à elle. Dieu frappe à notre porte, nous appelle à la prière, et par elle nous ouvrons la porte à la grâce de Dieu. Prier, c'est entrer en communion avec Dieu. Quand nous disons« Notre Père »,nous accueillons la paternité de Dieu et nous devenons ses enfants.Dans l'intercession pour autrui, nous ne pratiquons pas l'espèce de triangulation qu'on s'imagine souvent, où la prière monterait vers Dieu, le renseignant sur nos frères, l'apitoyant sur eux, et où, de son côté, Dieu descendrait vers nos frères et inter­viendrait pour eux. Comme toute prière, l'intercession est une entrée en divine communion, et c'est par communion qu'elle est efficace : ensemble avec Dieu nous devenons cause de salut pour nos frères.Quand un chrétien prie pour autrui, c'est lui d'abord qui est sanctifié par sa prière : il s'ouvre à l'universelle charité salvifique de Dieu et devient avec Dieu principe de sanctification. Le sup­pliant est exaucé dans son propre cœur : il entre en communion avec Dieu et se laisse investir par la bonté infinie. On peut entendre dans ce sens la parole « Demandez et vous recevrez ».Dans la lumière que le Seigneur lui donnait sur le mystère de la communion des saints, Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus a compris qu'il suffit de se livrer soi-même au Seigneur, pour que soient attirés à nous ceux que l’on aime: « Jésus m'a donné un moyen simple d'accomplir ma mission. Il m'a fait comprendre cette parole du Cantique " Attire-moi, nous courrons à l'odeur de vos parfums " (...) Je le comprends, lorsqu'une âme s'est laissée captiver par l'odeur enivrante de vos parfums, elle ne saurait courir seule, toutes les âmes qu'elle aime sont entraînées à sa suite » (M.C., fol 34 r0).Au Christ d'abord il a suffi de demander sa propre glorieuse communion au Père pour devenir source de vie universelle. Au début de la prière sacerdotale Il demande : « Père glorifie ton Fils » ; puis Il motive sa prière par la mission qui lui est confiée de vivifier toute chair (Cf.Jn17/1ss). Alors le Père comble son Christ de sa propre plénitude, et dans le Christ sont comblés ceux qui s'attachent à Lui (Cf. Col2/9ss).C'est ainsi que la souffrance du Christ est salvifique : « A travers la souffrance il a appris la soumission » (nous dirions : l'accueil, l'entrée en totale communion avec le Père), « et Il fut glorifié et devint ainsi cause de salut » pour tous les siens (Cf. Heb5/8ss).La prière pour autrui, la souffrance pour autrui, trouvent leur efficacité dans la communion qui s'établit avec Dieu où, dans le Christ et dans l'Esprit, nous devenons cause de salut pour nos frères. Elles portent du fruit, parce qu'elles nous intègrent dans le dynamisme de la communion des saints.F. X. DurwellStrasbourg                     ✏️ Déposer une intention
Depuis le 1er septembre les journées de rentrée des équipiers et des secteurs se multiplient ; BRAVO ET BONNE REPRISE A TOUS ! Messe, pique-nique, apéritif ou goûter, parfois cette journée cumule l'ensemble pour votre plus grand plaisir ! Aucune ne se ressemble et pourtant toutes ont un point commun : la joie de se retrouver !Comme le secteur Haut de Seine Nord, partagez-nous vos photos de ces belles journées et de ces moments de joies et de partages que vous vivez !Un mail : communication@endfls.fr                                 Et retrouvez nous sur les réseaux sociaux !                                                  Facebook       Instagram 
La rentrée est là, bien présente, avec tout ce qu’elle implique en organisation, sollicitation, administration, et bien d’autres préoccupations qui repoussent très loin l’idée de se mettre en retrait, de prendre un temps privilégié avec Dieu, un temps pour vous, pour votre couple, pour votre foi.Le père Caffarel disait à ce propos : " De temps en temps, notre foi s’affaiblit et c’est par l’effet de la Parole de Dieu qu’elle s’éveille, se fortifie et, de nouveau, acquière vie. C’est dans la retraite qu’il devient possible de nous ouvrir, nous-mêmes, au Souffle de la Parole de Dieu. " (Lettre mensuelle des Equipes Notre-Dame, février 1960).Cette foi qui s’affaiblit, il la compare à une « anémie spirituelle » dans son éditorial de la Lettre d’octobre 1969 ?. Sans doute savez-vous que l’anémie, dans le domaine médical, est un manque d’hémoglobine, substance qui permet aux globules rouges présents dans le sang de véhiculer l’oxygène à tous les organes du corps. L’anémie spirituelle serait donc la cause d’une foi à bout de souffle, qui manque d’oxygène et nous en serions tous régulièrement touchés. Mais, le père Caffarel a un remède à cela : le « Souffle de la Parole de Dieu » reçu lors de la… retraite ! Non pas celle que l’on obtient après une longue période d’activité professionnelle, mais celle qui va fortifier notre foi en Dieu, la retraite spirituelle, Point Concret d’Effort de notre année 2022-2023. S’ouvrir au « Souffle de la Parole de Dieu » à travers une retraite spirituelle, c’est s’ouvrir au monde car Dieu nous a tout donné, tout dit, tout révélé, tout manifesté. Alors comment faire cette année pour que ce Point Concret d’Effort soit honoré afin que la Parole de Dieu nous vivifie ?Tout comme les multiples rendez-vous pris en ce début d’année, il vous faut également prendre rendez-vous pour cette respiration spirituelle. Il est indiqué dans la mise à jour pratique de 1977 de la Charte des Equipes Notre-Dame qu’il faut « Se remettre chaque année en face du Seigneur pour faire le point au cours d'une retraite d'une durée d'au moins 48 heures, vécue si possible en foyer. ». 48h, sur une année, ce n’est pas grand-chose alors, à vos agendas ! Et surtout ne réfléchissez pas trop car vous risqueriez d’être envahis par de multiples pensées qui pourraient vous arrêter : l’envie de rester tranquille le week-end, la garde des enfants, les sorties du samedi soir, les ballades en famille ou entre amis, votre activité sportive, votre grosse réunion de travail à préparer ou encore la flemme de chercher LA retraite qui vous corresponde le mieux. Mais ces raisons de repousser ou de ne pas faire de retraite sont-elles justes, ou est-ce un mauvais prétexte ? Au commencement, Dieu se mit en retrait : il chôma le septième jour, le bénit et le sanctifia (Gn 2 : 1-3). Prenons exemple en se donnant du temps après tout le travail accompli et avant celui qu’il reste à accomplir car il est important de faire état de toute chose à la lumière de la Parole de Dieu.La question que vous devez alors vous poser après avoir pris date, c’est : de quoi ai-je besoin en ce moment ? De silence, d’enseignement, de partage avec d’autres chrétiens, de conseil, d’une bonne confession, d’un cœur à cœur avec Jésus, de chant méditatif, de louange ou encore de marcher en pèlerinage ?Pour vous aider vous pouvez échanger avec votre conjoint sur vos désirs, vos besoins. Vous pouvez également demander conseil à votre conseiller spirituel sur un lieu qui pourrait vous correspondre.Massabielle, la maison du couple, la maison des équipiers a bien des propositions? qui pourraient répondre à ce que vous recherchez, mais il y a également d’autres lieux? permettant le ressourcement et l’écoute de la Parole de Dieu, d’autres lieux qui sortiront de votre quotidien pour vous permettre d’entrer en intimité silencieuse avec le Seigneur.La retraite spirituelle c’est un temps de richesses sur la profondeur de votre foi alors n’ayez pas peur et lancez-vous !Et lorsqu’elle sera passée, partagez, témoignez, échangez sur ses bienfaits et sur cette foi qui aura grandi en vous.
                                                         1947-2022                         75 ans de la Charte des Equipes Notre-Dame                                                    8 décembre 2022La Charte, outil d’unité et de cheminement vers la sainteté des équipiers, fête cette année ses 75 ans. Elle est la base sur laquelle s’est solidement construit, dans l’après-guerre, notre mouvement qui, depuis, n’a cessé de croître dans le monde entier.             A cette occasion, une messe anniversaire sera célébrée à 20h                               en l'Eglise Saint-Augustin (Paris 8ème).Cette messe réunira l'Equipe Responsable Internationale de notre mouvement (ERI) composée de couples venus des 4 continents, ainsi que l’Equipe Responsable de la Super Région France-Luxembourg-Suisse (ERFLS), sans oublier les équipiers de la Super Région !Elle sera présidée par Mgr Thibault Verny, évêque auxiliaire de Paris.Vous trouverez ci-dessous le dossier de presse.Nous vous attendons nombreux ! Catherine et Christophe BernardCouple Responsable 
En 1959, le père Caffarel, lors de la journée des Responsables d'Équipes du mouvement, précisa l'esprit de la Charte et donna un éclairage sur sa "Première partie" qui "ambitionne de présenter brièvement la perfection chrétienne telle quelle s'impose à tous les chrétiens mariés".Vous retrouverez ci-après des extraits de ses propos lors de cette journée. 1   Ils ambitionnent d’aller jusqu’au bout des engagements de leur baptême.2   Ils veulent vivre pour le Christ, avec le Christ, par le Christ.3   Ils se donnent à lui sans condition.4   Ils entendent le servir sans discuter.5   Ils le reconnaissent chef et Seigneur de leur foyer.6   Ils font de son Évangile la charte de leur famille.7   Ils veulent que leur amour, sanctifié par le sacrement de mariage, soit : une louange à Dieu     8   un témoignage aux hommes leur prouvant avec évidence que le Christ a sauvé l’amour,     9   une réparation des péchés contre le mariage.10   Ils entendent être partout les missionnaires du Christ.11   Dévoués à l’Église, ils veulent être toujours prêts à répondre aux appels de leur évêque et de leurs prêtres.12   Ils se veulent compétents dans leur profession.13   Ils veulent faire de toutes leurs activités une collaboration à l’œuvre de Dieu et un service envers les hommes.14   Parce qu’ils connaissent leur faiblesse et les limites de leurs forces, sinon de leur bonne volonté,15   parce qu’ils expérimentent chaque jour combien il est difficile de vivre en chrétien dans un monde païen16   et parce qu’ils ont une foi indéfectible en la puissance de l’entraide fraternelle,17   Ils ont décidé de faire équipe Autrefois nous n'avions pas de Charte. À vrai dire un danger menaçait les membres des équipes. Le danger qui menace tout mouvement où il y a un esprit, une mystique, mais pas d'obligations pour aider à vivre de cet esprit et de cette mystique.Aujourd'hui, grâce à la Charte, les équipiers sont  sérieusement encadrés et soutenus par des obligations. Mais le danger c'est de vider les obligations de leur esprit.Ce qu'il faut redouter c'est que la pratique de la Règle devienne une finalité, un idéal, un plafond, et qu'il apparaisse aux membres des équipes que la perfection chrétienne consiste purement et simplement à respecter les obligations, d'où facilité et possibilité d'être parfait moyennant quelques efforts, d'où le contentement de soi, la bonne conscience, – le sentiment d'être un "juste". I - Comment se prémunir contre le danger ? L'antidote du danger se trouve dans la Charte elle-même.C'est la première partie de la Charte qui répond à cette question : pourquoi les Équipes Notre-Dame ?Ces premières pages de la Charte en sont la partie principale qui définit la raison d'être, le but, la finalité des équipes. Les autres parties précisent les moyens pour tendre vers cette finalité.En effet, toute l'ambition de cette première partie est de présenter brièvement la perfection chrétienne telle quelle s'impose à tous les chrétiens mariés.N'importe quel Mouvement de foyers ayant pour objectif de conduire ses membres vers une vie toujours plus chrétienne pourrait se rallier sans gêne à ce condensé de la spiritualité du chrétien marié.Ce qui est original dans notre Charte, c’est les moyens adoptés pour parvenir au but que la première partie nous montre.Et pourtant il faut dire de cette première partie qu'elle est de beaucoup la plus importante. Sans elle on aurait bien tout le reste, on connaîtrait les moyens mais les moyens ne seraient pas orientés, on aurait un véhicule mais sans connaître la destination à laquelle parvenir et alors les moyens deviendraient finalité, et la sainteté serait ni plus ni moins la parfaite pratique des moyens.Grâce à la première partie, les moyens sont orientés vers la perfection de la vie chrétienne et l'on est préservé de faire des moyens une finalité. II - Lecture commentée de la première partie A - Remarques générales Dans les treize premières lignes de cette première partie revient huit fois le mot : « Ils veulent ».Je rectifie pour être plus exact : trois fois cette expression est remplacée par une expression synonyme mais cela uniquement par scrupule littéraire. Une fois il est dit : « ils ambitionnent », au lieu de « ils veulent », deux fois il est écrit : « ils entendent … le servir sans discuter », etc.Ils veulent, c'est un mot capital. Ils proclament : nous ne sommes pas parvenus à … mais y tendons, nous sommes décidés à y parvenir. Ce mot proteste contre l'attitude de ceux qui se croient arrivés, en règle, installés. Ce mot proteste contre le contentement de soi. Ce mot qui revient comme un refrain obsédant : il est un aveu d'impuissance, si l'on « tend vers », c'est que l'on n'est pas parvenu. Il est le ressort secret animant tout ce qui se fait aux Équipes.Notez bien qu'il ne fait pas allusion à une vague intention, (le proverbe dit : l'enfer est peuplé de bonnes intentions), mais qu'il exprime une tension délibérée, volontaire, vigoureuse. Ils veulent, non pas ils ont voulu mais ils veulent, actuellement ils veulent. La tension que ces termes expriment ne doit jamais se relâcher, car le terme vers lequel on tend on peut s'en rapprocher toujours, on ne peut jamais l'atteindre, il s'agit ni plus ni moins « d'être parfait comme le Père céleste est parfait ».Celui aux Équipes qui renonce à avancer contrevient à l'engagement fondamental qui est exprimé par ces mots « ils veulent ». Quelle que soit l'altitude spirituelle à laquelle on est parvenu, il s'agit toujours de tendre vers plus.Ce qui fait la valeur d'un être, ce n'est pas l'altitude qu'il a atteinte mais l'élan ; la tension qui l'anime, voilà ce qu'exprime ce mot de la première partie de la Charte. B - Plan de la première partie           1 - La vie chrétienne personnelle (phrases 1 à 4) « Ils ambitionnent d'aller jusqu'au bout des engagements de leur baptême ».L'engagement du baptême c'est, pour un chrétien, l'engagement fondamental de son existence. Tous les autres engagements ne sont que des moyens modestes pour aider à la réalisation de cet engagement premier : la promesse scoute, les vœux religieux eux-mêmes...« Ils se donnent au Christ sans condition », c'est là renouveler l'engagement du baptême !Pour qui aime, il n'est qu'une seule manière de se donner : « sans condition ». Qui pose une condition, quitte l'ordre de l'amour pour entrer dans celui du négoce.« Ils veulent vivre pour le Christ, avec le Christ, par le Christ »."Pour" désigne la destination, je travaille pour gagner de l'argent, je travaille pour mes enfants.Le but poursuivi c'est le Christ. En tous mes actes. Ce qui n'empêche que je puis avoir un but intermédiaire, du moment qu'il n'est pas en contradiction avec le Christ. Je peux travailler pour mes enfants mais il n'empêche que je travaille pour le Christ."Avec", c'est-à-dire en compagnie, ensemble, en collaboration. La vie chrétienne c'est une vie à deux avec le Christ.« Par », « de même que je vis par mon Père, celui qui me mange vivra par moi ». C'est le Christ qui sera au principe de tous mes actes, c'est Lui qui sera l'âme de mon âme.« Ils entendent le servir sans discuter ».Aimer, c'est faire la volonté d'un autre, c'est coopérer à son œuvre, c'est le servir. « Serviteur », en français ce mot a un sens faible, dans la Bible, il a un sens fort. C'est coopérer au culte de Dieu et à son œuvre. C'est le grand titre du Messie : « Le serviteur de Yahvé ». C'est le titre qu'ambitionne la Vierge Marie : « Je suis la servante du Seigneur ». C'est dans ce sens qu'il faut comprendre la phrase que je viens de vous lire : « Ils entendent le servir sans discuter ».« Les membres des Équipes Notre-Dame ambitionnent d'aller jusqu'au bout des engagements de leur baptême », mais ils ont reçu également un autre sacrement : le mariage. Celui-là aussi ils entendent le vivre en plénitude.           2 - La vie chrétienne du foyer (phrases 5 à 9) « Ils reconnaissent le Christ chef et Seigneur de leur foyer ».Cette petite cellule d'Église qu'est le foyer, comme le soulignait Jean XXIII à Rome, a pour chef le Christ. Le père et la mère ne sont que les lieutenants du Christ.Seigneur de leur foyer : donnez au mot « Seigneur » son sens biblique qui est équivalent à « Dieu ». Le Christ dit au foyer ce que Dieu disait autrefois au peuple Juif : « Je serai votre Dieu et vous serez mon peuple ».« Ils font de son Évangile la charte de leur famille ».Charte égale « Règle Fondamentale », telle est la définition du dictionnaire. Ce n'est ni le code des bonnes manières, ni le code de la bonne éducation, c'est l'Évangile qui doit être la Charte du foyer, c'est à lui que l'on doit se référer. L'Évangile, ce petit livre inquiétant, qui délivre de toute velléité de s'installer et de toute menace de contentement de soi.« Ils veulent que leur amour, sanctifié par le sacrement de mariage, soit une louange à Dieu ».Comme le chef-d'œuvre est la louange de l'artiste.« Et aussi un témoignage aux hommes leur prouvant avec évidence que le Christ a sauvé l'amour ».Obligeant ceux qui les entourent à dire : « Mais quoi, ça existe l'amour ! » Oui, proclame le foyer chrétien, parce que le Christ est venu sauver l'amour.« Une réparation pour les péchés contre le mariage. »Tant de foyers ne vivent qu'un amour vulgaire, impur, infidèle. Les foyers des équipes veulent chez eux un surcroît d'amour, un surcroît de pureté et de fidélité pour compenser l'affreux déficit d'amour en tant d'autres foyers.           3 - Le service de l'Église (phrases 10 à 11) Le foyer chrétien se veut cellule de ce grand corps qu'est l'Église. Mais attention, qu'il se garde d'être un cancer. Un cancer, ce sont des cellules qui vivent au détriment de tout le corps.« Ils entendent être partout les missionnaires du Christ ».Mission, un des grands mots du christianisme. Le Père envoie son Fils parmi les hommes, chargé de mission ; le Christ ses apôtres ; l'Église, chaque chrétien, chaque foyer.Et notez le mot partout. C'est en effet, au travail, dans les loisirs, dans les moyens de transport, dans les activités syndicales et politiques, etc. ... que les membres des Équipes Notre-Dame doivent se considérer en service commandé, chargés de mission, permanents de la prière.« Dévoués à l’Église, ils veulent être toujours prêts à répondre aux appels de leur évêque et de leurs prêtres. »Fiers d'être appelés à coopérer avec la Hiérarchie et les prêtres à l'avènement du Royaume, les foyers des Équipes doivent être « toujours prêts », mais attention, cela ne les dispense pas de se dévouer avec discernement. Sous prétexte de dévouement, négliger des valeurs essentielles de culture religieuse et humaine, l'approfondissement de son intimité conjugale et l'acquittement exact de ses devoirs de parents serait une erreur.           4 - Le service de la cité (phrases 12 à 13) Se dispenser de servir la Cité, d'assumer les tâches temporelles sous prétexte de vie intérieure ou apostolique serait inintelligence de sa responsabilité de chrétien laïque C'est pourquoi la Charte précise : « Ils se veulent compétents dans leur profession ».De l'ouvrier ébéniste à l'homme d'état il faut vouloir exceller dans son métier.Le Christ était certainement le meilleur menuisier de Nazareth.« Ils veulent faire de toutes leurs activités une collaboration à l’œuvre de Dieu et un service envers les hommes ».La Charte, ainsi, invite à voir les tâches temporelles dans leur plus haute signification. Non pas gagner son beefsteak. Voilà présenté en quatre paragraphes, la vie chrétienne personnelle, la vie chrétienne du foyer, le service de l'Église, le service de la Cité, l'idéal chrétien auquel les membres des Équipes Notre-Dame veulent parvenir ou plus exactement vers lequel ils veulent tendre.Vous voyez combien injuste l'accusation de ceux qui prétendent qu'aux Équipes Notre-Dame nous ne pensons qu'au mariage.Cette première partie de la Charte montre bien notre ambition de découvrir l'ensemble des exigences de la vie chrétienne, de former le chrétien intégral.Comme devant cet idéal on se sent faible, alors on recourt à l'entraide entre foyers. C'est même, en un sens, la raison d'être du Mouvement, d'où les dernières phrases de cette première partie de la Charte.           5 - Raison d'être de la vie d'Équipe (phrases 14 à 17) « Parce qu'ils connaissent leur faiblesse et les limites de leurs forces sinon de leur bonne volonté parce qu'ils expérimentent chaque jour combien il est difficile de vivre en chrétien dans un monde païen et parce qu'ils ont une foi indéfectible en la puissance de l'entraide fraternelle ils ont décidé de faire équipe. » III - Conclusion Je vous disais que le meilleur antidote du danger du contentement de soi c'est pour nous cette première partie de la Charte qui met devant nos yeux le but à atteindre. Je pense que vous êtes convaincus après l'analyse que j'en ai faite.Et pourtant je ne vous cache pas ma crainte. Elle revient à moi d'une façon lancinante sous la forme qui je lui donnais au début : nos équipes vont-elles former des chrétiens vrais ou produire des pharisiens ? Le danger reste permanent. Parce que la tentation est permanente de perdre de vue la première partie de la Charte pour ne plus voir que les obligations.La tragique histoire des pharisiens risque d'être celle de tout Mouvement de spiritualité si notre Règle, si notre Charte, ne parvient pas à faire acquérir à ses membres une conscience aiguë qu'ils sont des pécheurs, incapables de se sauver eux-mêmes, elle risque fort d'en faire des pharisiens, ces êtres que le Christ a maudits.Je vous offre un test infaillible pour déceler si le mal du pharisaïsme vous a déjà contaminé.Après X années de vie d'équipe, avez-vous, plus qu'en entrant dans le Mouvement, le sentiment que vous êtes pécheurs vulnérables, menacés ? Craignez-vous ? Désespérez-vous ? Et vous tournez-vous vers le Christ sauveur avec une plus grande espérance qu'avant ?Le seul moyen, pour vos équipes, le seul moyen pour chacun de vous, d'échapper à ce danger, c'est de confronter votre vie fréquemment avec la première partie de la Charte, de la confronter aux dix-sept propositions de la première partie de la Charte : alors vous prendrez une conscience vive de la distance qui vous sépare de la perfection, alors vous ne pourrez pas ne pas renouveler votre volonté de parvenir à cette perfection. Alors, vous miserez sur la grâce du Christ et non sur vos propres ressources.Que la Vierge Marie que, tous les soirs, nous prions ensemble obtienne à tous les équipiers la grâce des grâces :Celle d'être humbles ou en termes plus bibliques, d'avoir « des âmes de pauvres ».« Bienheureux ceux qui ont une âme de pauvre car le Royaume des Cieux est à eux ». Chanoine Henri Caffarel
Voici le témoignage de Cécile et Olivier Bonnet de l'équipe La Gaude 1 (secteur Nice-Monaco-Corse) qui ont fait partie de l'équipe organisatrice de leur rassemblement en Région le 19 et 20 novembre 2022. Ils vous partagent les étapes de la préparation et leur joie d'y avoir participé.  En cette fin d'année,  nous étions 120 participants (et tous à l’heure !), au rassemblement des couples équipiers Notre-Dame en responsabilité de la Région Provence-Méditerranée, à Marseille, les 19 et 20 novembre.Si vous n’avez jamais participé à l’organisation de ce type d’évènement, ceci pourrait vous motiver à y participer une prochaine fois … Pour notre part, notre principale motivation était d’apporter notre aide à nos chers « Régionaux » !La préparation de ce week-end a démarré au mois de juin, avec une équipe d’organisation comportant 14 couples au total, représentant les six secteurs de la région. Il nous a fallu cinq réunions en vidéo-conférence, une par mois, pour mettre au point tous les aspects du rassemblement : contenu du week-end et agenda,réservation du centre diocésain « le Mistral »,communication vers les couples en responsabilité et organisation des inscriptions,recherche d’intervenants pour les enseignements ou témoignages,organisation de l’hébergement et des réunions d’équipes brassées,préparation des prières et des chants … et recherche de musiciens !édition d’un livret,répartition des participants en groupes,présentations pour les ateliers,etc.En fait, il n’y a rien de très compliqué à faire, mais il faut le faire ! Au début, les idées sont un peu vagues, il y a beaucoup de « trous » à combler, mais petit à petit les choses se précisent. Dans l’équipe, il y avait des compétences diverses, et au début chacun a pris les activités pour lesquelles il se sentait à l’aise. Mais ensuite, il restait quelques tâches essentielles sans « propriétaire » et, là, le rôle des responsables régionaux a été primordial pour aller trouver quelques bonnes volontés supplémentaires.Nous sommes progressivement arrivés à un « chemin de fer » (ou « chemin de faire » !) très complet, qui précisait tous les détails de ce que chacun devait faire, avant et pendant le rassemblement (à la minute près !). Pendant de nombreuses semaines, le nombre d’inscriptions au rassemblement montait vraiment trop lentement, et il nous a fallu le support actif des responsables des différents secteurs de la Région pour relancer et motiver les équipiers pour qu’ils s’inscrivent. Et cela a porté ses fruits !Quand le week-end des 19 et 20 novembre est arrivé, tout était prêt pour accueillir les participants. Même le soleil était au rendez-vous ! Pendant le week-end, quand on fait partie de l’équipe d’organisation, on est un peu stressé, probablement moins que les « Régionaux » mais quand même. Comme eux, on espère que tout va bien se passer. Nous avons quand même bien profité des rencontres et des enseignements.Nous avons eu la chance d’avoir plusieurs interventions, l’une sur l'orientation d’année (Le couple chrétien, ferment rénovateur de la famille et de la société) par un couple très engagé dans le diocèse de Marseille, l’autre sur le Point Concret d'Effort de cette année (la retraite annuelle), par une sœur Xavière qui avait été accompagnatrice spirituelle d’une équipe Notre-Dame. Très enrichissant ! Et nous avons eu le privilège d’avoir nos responsables Super-Régionaux, Catherine et Christophe Bernard, présents à Marseille pour nous présenter le projet « Objectif Lune »? . Et aussi des topos et sketches très vivants, par nos Régionaux, sur l’oraison et sur le DSA. Nous avons aussi pu participer aux ateliers proposés aux responsables d’équipes, foyers de liaison, foyers informateurs et foyers pilotes. Ce qui a permis, ensuite, une rencontre riche entre chaque responsable de secteur et tous les équipiers présents de leurs secteurs.En résumé, c’était génial ! La charge de préparation d’un tel rassemblement est certes importante, mais en s’y prenant plusieurs mois à l’avance, avec une équipe organisatrice étoffée et motivée, cela se fait très bien. Alors la prochaine fois qu’un tel évènement se présentera, n’hésitez pas à proposer votre aide, vous avez forcément un talent qui sera utile aux organisateurs, et donc à tous les participants ! Nous adressons un grand merci à tous les équipiers Marseillais qui ont accueilli des équipes brassées ou hébergé des équipiers chez eux. Et un grand merci au Saint Esprit … qui a agi à travers nous ! 
Témoignage de Sofia et Cyril Charpenay Foyer de liaison, membre et Responsable de l'Equipe Paray le Monial 5Nous avons participé au rassemblement des Equipes Notre Dame pour les couples, conseillers et accompagnateurs spirituels en responsabilité (en mission) à Dijon les 19 et 20 novembre 2022.Comme d’habitude, l’organisation était impeccable, les journées bien rythmées, les interventions intéressantes (et drôles pour certaines). Nous avons eu de beaux temps de prières, de beaux chants (merci aux équipiers musiciens et chanteurs !), clôturés par une belle messe de la fête du Christ-Roi ? et un envoi en mission..Ces deux dernières années ont conduit à l’isolement et la fragilisation de certaines équipes et l’un des points importants a été porté sur la redynamisation des équipes grâce à un projet : l’Objectif Lune qui nous a été présenté : « Tous les équipiers sont donc invités à décoller, et à poursuivre cet objectif : resplendir toujours plus de la lumière du Christ avec l’aide de l’Esprit-Saint ». La vidéo est disponible sur le site? . Ces rencontres sont l’occasion de réaliser les différents liens autant horizontaux que verticaux entre les équipes et les équipiers, entre notre équipe de base et le mouvement. L’importance de la charte des END nous a été rappelée. Elle sera relue et plus profondément ancrée lors de nos réunions, éclairées par la bougie qui sera transmise également aux responsables d’équipes qui n’ont pu être présents. La réunion brassée a été riche d’échanges et nous remercions encore ceux qui y ont participé et ceux qui nous ont accueilli, nous partageant leur point de vue, leur ressenti et leur expérience. Il s’agissait de nous laisser interpeller par les implications concrètes de notre appartenance au Christ, à la suite de l’encyclique Laudato si' ?, dans le cadre du thème d’étude de l’année « Le couple chrétien, ferment rénovateur de la famille et de la société ».Enfin un autre point important a été la double intervention d’Isabelle Morel, professeur en théologie et auteur du livre « Transmettre la foi en temps de crise » ?. Il est difficile d’en faire un résumé, tant son intervention était riche : Elle nous a amené à comprendre la nécessité et la complexité de s’ajuster à notre époque pour transmettre la foi. En effet le type de société dans laquelle nous vivons, la manière de faire Eglise, de comprendre l’homme et la femme et de transmettre la foi, tout cela a des influences sur l’image de Dieu que nous transmettons. L’évolution de la médiasphère, l’évolution numérique, fait qu’actuellement est cru comme parole d’Evangile ce qui est sur internet, sur les réseaux sociaux. Les conséquences que ces outils peuvent avoir sur les relations entre les hommes et les femmes évoluent très rapidement dans la société d’aujourd’hui. Chacun est son propre centre. Nous sommes au bon moment pour une prise de conscience de notre anthropocentrisme et de son danger, de notre volonté de domination.Elle a souligné l’importance d’une lecture éclairée de la bible. En effet, nos représentations mentales de la création conduisent à comprendre notre place dans une position de domination des autres espèces. La création du monde est représentée en 6 jours, le 6ème étant celui où Dieu crée l’homme et la femme, considérés comme le sommet de la création. Or le 7ème jour est le plus important. « Et Dieu bénit le 7ème jour, il le sanctifia » (genèse 2). Il a béni et sanctifié le 7ème jour, c’est Lui le dernier acteur, c’est Lui le couronnement de la création, ce n’est pas l’Homme.L’être humain est la dernière créature de Dieu, et pour cela la plus dépendante des autres. Il est d’abord une créature de la grande communauté de la création de Dieu. La logique arrogante du pouvoir ne peut plus convenir. Il faut une solidarité entre l’Homme, la terre et ses habitants.L’Homme est créé à l’image de Dieu et Dieu est Amour, ainsi l’Homme est appelé à aimer toute la création comme Dieu l’aime, comme il l’a bénie et sanctifiée au 7ème jour. Dominer la création c’est l’aimer comme le Christ, Dieu fait homme, c’est l’administrer selon l’amour même de Dieu pour ses créatures. « Tout est lié » dit le pape François dans son encyclique Laudato si'. Tout est affaire de qualité de relation. Lorsque nous nous considérons en relation paisible, solidaire avec les autres humains, avec les autres créatures, avec la terre et avec Dieu, alors nous répondons à notre vocation de baptisé.En tant que chrétiens nous devons témoigner que Dieu est le centre, et non pas nous.
Nous avons fêté les 75 ans de la Charte des Equipes Notre-Dame en décembre 2022. Cet anniversaire a été l’occasion d’illustrer la Charte tout au long de l'année 2023 selon les inspirations des équipiers. Vous trouverez ci-après certaines des œuvres collectées qui sont d’une grande diversité. 🚨 Vous pourrez visualiser les œuvres en cliquant sur les titres.  ➡️ QUATRE PROPOSITIONSDes œuvres du secteur de ToursLe secteur de Tours vous propose deux chansons, l'une sur l'air de La Java de Brodway, l'autre sur l'air de Cadet Rousselle; un E-N-Dé sur les PCE et une vidéo où la Charte fait le lien entre les équipiers. ➡️ VITRAIL ET PCEUne œuvre du secteur Belfort-MonbéliardLe mot des responsables de la région : Chaque équipe avait une partie du puzzle et devait illustrer un PCE en vitrail. Les enfants ont illustré l'entraide, le partage et la flamme... Et ce n'est qu'à la fin que nous avons découvert que l'ensemble représentait une fusée !!! ➡️ PUZZLE ET CHARTEUne œuvre des équipiers du secteur Le MansLe mot des responsables de secteur :Lors de notre journée de secteur le 26 mars, et à la suite des équipes brassées du mois de janvier, les équipiers ont été invités, en équipes brassées (encore), à échanger sur la charte et à illustrer le préambule.Equipés d'une bande de papier, de feutres, d'un talent incroyable et d'un peu d'audace, chaque équipe s'est exécuté ! ➡️ DES MAINS A L'OEUVRE DE DIEUUn diaporama du secteur Finistère -SudLe mot des responsables de secteur :Nous avons saisi l'opportunité des réunions brassées de janvier 2023 pour demander à tous les participants de prendre un temps convivial, autour d'une activité ludique: prendre en photo les mains des participants, exprimant un des éléments de la charte: prière, convivialité, entraide...Ils nous ont confié leurs photos ainsi que la phrase de la Charte qui les avait plus spécialement guidés. Nous sommes heureux que toutes les équipes de notre secteur aient pu être représentées à travers ce travail collectif. (merci à Henri pour le montage du texte). ➡️VIENS ET SUIS-MOIUne œuvre de l'équipe Pornic 2 du secteur saint NazaireLe mot de l'équipe :« VIENS ET SUIS-MOI ». Cette citation du Christ est l’épitaphe du père Caffarel et fut retenue comme ‘accroche’. Lors des échanges en équipe, un commentaire de la Charte sur ‘la liaison horizontale et verticale’ a provoqué un déclic ‘comme une Croix’, ce fut la 2ème piste ! Trois ambitions des END, ici écrits sur papier fort furent sélectionnées et reliées chacune à 2 PCE. L’idée émergea alors de s’inspirer d’une icône de croix :  la Sainte Famille, chère à notre mouvement.Ensuite, une équipière a ajouté l’idée d’une silhouette mariale, au pied de la croix. Nous devons ce croquis, comme pour la plupart des PCE, à Jean-François Kieffer, merci à lui !Un panneau en merisier de récupération accueille ce bas-relief. Le graveur a choisi une croix lumineuse, un peu comme la grande croix dorée dans le chœur de ND de Paris. ➡️ DANS LA JOIE AVEC NOTRE-DAMEUne chanson vidéo de l'équipe Metz 27Le mot de l'équipe :Nous avons découvert la proposition d'illustrer la Charte lors du WE des responsables en novembre 2022. Cette proposition nous a intéressés, peut-être du fait d'une certaine "sensibilité artistique" d'Aude et de notre goût commun pour le chant. Notre retraite étant programmée en janvier 2023, nous avons décidé de consacrer une heure en équipe pour adapter un chant illustrant la Charte. L'air de Santiano s'est imposé après une dizaine de minutes, puis nous avons travaillé tous ensemble le premier couplet. Ensuite, nous nous sommes séparés en petits groupes pour composer d'autres couplets ; nous nous étions répartis les thèmes, puisés dans la Charte. L'un de nous a ensuite rassemblé tous les textes, et les a adaptés par la suite pour leur donner une cohérence d'ensemble. Lors de notre réunion de février, nous nous sommes retrouvés un quart d'heure plus tôt que d'habitude pour enregistrer le chant tous ensemble. Au global, cela a été une belle expérience de réaliser ce chef d'œuvre 😉 tous ensemble. ➡️ LA CHARTE VOLE VERS SES 100 ANSUne chanson de Christian Errard, équipe Nancy 24Le mot de l'auteur :Il s'agit d'un chant mis dans la bouche de la charte elle-même qui “contemple” en quelque sorte son histoire. J'ai choisi d'utiliser une musique connue pour que ceux qui voudront la chanter le fassent aisément. C'est donc sur l'air des “Filles de La Rochelle”, un chant de marin très classique, que la charte chante ses 75 ans. Ce qui lui permet, au refrain, de s'embarquer sur la fusée des affiches diffusées cette année par les équipes, et pour un vol qui l'emmènera jusqu'à ses 100 ans… et plus si affinité ! ➡️ UN PLUS UN EGALE L’INFINIUne nouvelle de Vincent Demoulin, équipe Meudon-Plessis 3Le mot de l’auteur :Soyons honnête, l'histoire de Nord-Sud et Est-Ouest n'a pas été inventée dans l'idée d'illustrer la Charte… Née je ne sais comment dans mon esprit, probablement inspirée par le mariage de l’aîné de nos quatre enfants (un événement qui fait beaucoup grandir les parents !), elle exprimait joliment et simplement une idée que 30 ans d’équipe ne m’avaient pas permis de formuler.Mais en la rédigeant petit à petit, en grande partie pendant mes trajets dans le métro parisien, elle a pris, avec les dimensions sacramentelles, une extension inattendue. Elle pourra utilement être adaptée à d’autres contextes, j’en serai heureux, mais l’histoire originale, l’authentique, la plus signifiante, c’est celle des Équipes ! ➡️ RONDE DES EQUIPIERSUne œuvre de l’équipe Douai 17 du secteur de DouaiLe mot de l’équipe : Dans l’équipe Douai 17, nous avons opté pour une production instantanée et collaborative en pâte à modeler ! Si la création est à envisager dans sa réalisation esthétique comme « art spirituel brut » elle est surtout le fruit d’un bon moment créatif / récréatif en équipe. Priant Dieu au pied de la croix et porté par l’Esprit Saint, le couple est soutenu et entouré par la force joyeuse de la ronde des équipiers : voici le message de la charte qu’illustre notre production colorée.  ➡️ PATCHWORKUne œuvre de Lauriane de Boischevalier, équipe Saint Sever 1Le mot de l’artiste : J'aime la couture et le patchwork me semblait un symbole fort de l'équipe, tous différents mais unis au sein d'une même équipe, comme les tissus qui le composent. ➡️ NEUVAINEUne proposition du secteur VannesLe mot du secteur :9 jours pour retrouver, avec le préambule de la Charte, les fondements spirituels de notre engagement aux Equipes Notre-Dame, pour « aller jusqu’au bout des engagements de notre baptême » ! ➡️ AU CŒUR DE L’AMOUR COTÉ Une œuvre de Camille de Dumast de l’équipe Versailles 103Quelques mots sur l’artiste : Camille de Dumast est artiste peintre et sculpteur. Elle cherche par son travail à rejoindre le public dans son histoire intime.Formée à la gestion puis à la Haute Couture, ce n’est qu’après un long chemin qu’elle renoue avec la création, et se forme à la sculpture. Mais ce sera sûrement  sa  traversée de l’Atlantique à la voile et en équipage  qui  donnera à cette bretonne de cœur l’élan pour partager sa passion avec le public.Elle modèle la matière pour créer des attitudes en mouvement et révéler les sentiments intérieurs qui  nous animent.Son travail est souvent axé sur le couple, pour y révéler la tendresse, le désir, la complicité .
Témoignage de Nolwenn et Matthieu Tanguy Sarian Membre et Responsable de l'équipe Nanterre 4La première fois que nous avons participé à une réunion d’équipes brassées, nous y sommes allés avec une certaine appréhension, ne connaissant personne. A vrai dire, nous nous apprêtions à décliner, peu motivés à l’idée d’abandonner un deuxième soir dans le mois nos jeunes enfants. Mais l’enthousiasme débordant de nos responsables de secteur dynamiques, qui nous ont fourni une liste de cinq baby-sitters pour garder nos bambins, nous a aidé à franchir le pas. Nous avons découvert que, grâce à la structure « universelle » encadrée de la réunion d’équipe, nous n’étions pas dépaysés. Au contraire, nous pouvions partager en profondeur même avec des inconnus, prier et chanter à l’unisson. Ces réunions d’équipes brassées sont aussi l’occasion de rencontrer d’autres couples du secteur, d’ouvrir notre horizon spirituel, de découvrir d’autres thèmes étudiés, et ainsi de dynamiser notre foi comme notre vie d’équipe, et de créer des liens. Elles permettent de nourrir notre appartenance au mouvement des Equipes Notre Dame, de faire communauté dans le secteur au-delà du cercle plus restreint de nos équipes respectives, de découvrir des pratiques différentes et des façons originales de surmonter les difficultés auxquelles chacun, à un moment ou l’autre, se trouve confronté. Nous rentrons systématiquement des réunions d’équipes brassées ressourcés, enthousiastes et impatients de partager ces nouvelles opportunités avec nos équipiers. Désormais, nous ne manquons pas ce rendez-vous annuel que nous attendons avec une certaine impatience. Et ce, d’autant que, avec les années, nous avons la joie de retrouver des couples que nous connaissons désormais mais que malheureusement nous voyons peu en dehors des rencontres des équipes Notre-Dame (pique-nique de rentrée, journée de secteur, réunions d’équipes brassées). Au-delà des échanges toujours enrichissants qui nous permettent de croître spirituellement, ces rencontres chaleureuses et fraternelles sont ainsi l’occasion de retrouvailles attendues. A la différence des équipes traditionnellement constituées avec une certaine homogénéité, les réunions d’équipes brassées peuvent également être l’occasion de rencontres plus hétéroclites, d’autant plus passionnantes, notamment intergénérationnelles. Ces rencontres sont ainsi l’occasion de partages d’expériences de vie très riches. Cette année, la discussion au sujet de la Charte des Equipes Notre-Dame était particulièrement intéressante. Nous devons admettre que depuis notre entrée dans le mouvement nous n’avions pas pris le temps de nous y replonger – et nous n’étions pas les seuls manifestement ! Il était néanmoins intéressant de constater que, si la Charte a fait l’objet d’adaptations au fil du temps, elle conserve une étonnante modernité et continue de trouver écho, auprès des participants à notre réunion d’équipes brassée en tout cas. De quoi nous conforter dans notre appartenance à un mouvement dont la pertinence et le dynamisme contagieux se manifestent de manière éclatante dans les événements organisés en dehors des réunions mensuelles et auxquels nous vous encourageons toutes et tous à participer.
ALLONS TOUS AVEC UN COEUR BRÛLANT A TURIN !Les dates : l’Équipe Responsable Internationale (ERI) nous invite au 13ème rassemblement international à Turin du lundi 15 juillet à 16h (accueil à partir de 14h) au samedi 20 juillet 2024 à 14h (le repas de ce jour est inclus). Le rassemblement aura lieu au Inalpi Arena : https://torino2024.equipes-notre-dame.com/fr/lieu-de-rassemblement/Le thème du rassemblement est "ALLONS TOUS AVEC LE COEUR BRÛLANT"La rencontre sera illuminée par le passage biblique des disciples d’Emmaüs, Lc 24, 15-35, dont les versets seront médités chaque jour, encadrant les thèmes des conférences et des témoignages offerts par les intervenants.Le thème choisi comme leitmotiv est l’EUCHARISTIE qui, dans le passage des disciples d’Emmaüs, trouve un merveilleux parallèle entre chaque moment de la célébration de la Messe et les différentes scènes du récit.15 juillet 2024Accueil et célébration d’ouverture du rassemblement16 juillet 2024Marchons ensemble avec notre fragilité (accent du jour : FRAGILITÉ).Avec les disciples d’Emmaüs, nous cheminerons avec nos fragilités. Ils étaient tristes et désorientés, nous avons besoin nous aussi de compassion et d’attention.17 juillet 2024Ecoutons la Parole (accent du jour : ILLUMINATION).Avec les disciples d’Emmaüs, nous écouterons Jésus qui nous parle. Ils ont été illuminés par la Parole, nous nous laisserons enseigner par lui.18 juillet 2024Nous donnons ce que nous sommes et ce que nous avons (accent du jour : OFFRANDE).Avec les disciples d’Emmaüs, nous lui offrirons l’hospitalité. Présentons ce que nous sommes et ce que nous avons. Remettons à Jésus notre vie, dans le mariage, le sacerdoce ou la vie consacrée, pour l’accueillir plus intimement.19 juillet 2024Le Seigneur se donne à nous pour nous nourrir (accent du jour : COMMUNION).Avec les disciples d’Emmaüs, nous expérimenterons le Seigneur se donnant à nous en nourriture. Nous établirons en lui une profonde communion qui nous préparera à la mission.20 juillet 2024Nous sortons pour renouveler la face de la terre (accent du jour : ENVOI).Et enfin, avec les disciples d’Emmaüs, nous nous élancerons vers la mission avec un cœur brûlant, pour renouveler la face de la terre.Le programme sera riche en conférences et témoignages, dont, entre autres :Mardi 16 juillet : "L'EUCHARISTIE : SOURCE, CENTRE ET SOMMET DE LA VIE CHRÉTIENNE" par le Cardinal José Tolentino de MendoçaMercredi 17 juillet : "ÉCOUTER LA PAROLE POUR ILLUMINER LE CHEMIN" par la Prof. Maria Clara LucchettiJeudi 18 juillet : "L’OFFRANDE MUTUELLE MARITALE COMME VOIE DE SANCTIFICATION" par Xosé Manuel DOMINGUEZ et Masu DE LA FUENTE (couple membre des Equipes Notre-Dame)Vendredi 19 juillet : "LA SYNODALITÉ COMME VOIE DE COMMUNION" par Nathalie BECQUARTSamedi 20 juillet : "ALLONS AVEC UN CŒUR BRÛLANT" par la Dr. Gabriella GambinoLa méditation quotidienne sur l'un des versets du passage d'Emmaüs sera assurée par l'enseignante Marina Marcolini.L'après-midi, des visites spirituelles autour des saints sociaux de Turin seront organisées, des équipes brassées et des représentations théâtrales. Le montant de la participation par personne : La participation aux frais est fixée à 695€ par personne, hébergement, repas et frais d'organisation compris (hors transport) mais l'entraide doit être au cœur de notre désir de participer.Qui pourra s'inscrire ? Tous les équipiers, mais il n'y aura que 1300 places pour notre Super-Région...La date d'ouverture des inscriptions : les inscriptions, enregistrées par ordre d'arrivée, sont ouvertes depuis le 3 août 2023. Elles sont closes à ce jour.Pour vous inscrire : cliquer sur le bouton INSCRIPTIONS AUX EVENEMENTS, choisir l'événement "Rassemblement international TURIN 2024" dans l’onglet "Rassemblements" et cliquer sur le bouton « Liste d'attente ».Vous avez des questions ? Sans doute trouverez-vous la réponse dans la FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) ouverte par les organisateurs italiens en CLIQUANT ICI.Quelques vidéos :Découvrez (ou redécouvrez) une courte vidéo de présentation du rassemblement en CLIQUANT ICI.Odile et Sylvain Delye, couple responsable de l'organisation pour notre Super-Région, vous donnent les premières informations et vous invitent à cheminer tout au long de l'année avec une série animée par divers intervenants prêts à partir ! Visionner leur vidéo en CLIQUANT ICI.Série Turin 2024 :Episode 1 : "Allons avec le cœur brûlant", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 2 : "Se mettre en route et dire merci", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 3 : "Le mystère du Salut dans le Saint Suaire", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 4 : "Faire équipe à l'image du mystère de la Trinité", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 5 : "Se mettre en marche avec les disciples d'Emmaüs", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 6 : "Accueillir Dieu, c'est vivre des Béatitudes", Père Tanguy-Marie Pouliquen. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 7 : "Jouer l'entraide entre équipiers", Monique et Jean Dubrez, couple responsable de la Super-Région France-Luxembourg-Suisse. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 8 : "DOM-TOM et équipiers francophone isolés - Appel à l'entraide", Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI. Pour soutenir financièrement les équipiers des DOM-TOM et des Equipes Francophones Isolées pour leurs transports vers Turin et retour, CLIQUER ICI.Episode 9 : "Quelle joie ces rassemblements internationaux", Des équipiers des quatre coins de la Super-Région France-Luxembourg-Suisse. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 10 : "Allons à la rencontre du Christ à Turin", Monseigneur Antoine Hérouard, archevêque de Dijon. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 11 : "Le linceul de Turin", Une proposition de Gérard Cravero, médecin légiste et équipier de Bergerac 2. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 12 : Le père Thierry Hénault-Morel, recteur du sanctuaire d'Alençon, vous invite à avoir le courage de vous lancer à la rencontre du Christ en vivant ce rassemblement. Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 13 : C'est au tour d'Etienne et d'Emilie de vous confirmer que cette rencontre est à ne surtout pas manquer ! Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Episode 14 : "Olé a Torino olé". Visionner la vidéo en CLIQUANT ICI.Pour plus d'informations : turin2024@equipes-notre-dame.fr
Tel était le thème proposé et animé par le père Guillaume Leclerc pour le 76ième pèlerinage de Longpont / Orge, organisé dans la nuit du 27 au 28 Janvier 2024. Le Père Guillaume nous présente ce thème :« Il peut arriver de marcher dans des nuits que nous n’avons pas choisies : échec personnel ou déception du fait d’un autre, épreuve de la maladie ou du deuil, éclipse de la raison ou de la foi…Quand nous avançons dans de pareilles pénombres, il est bon d’écouter la promesse faite par le Seigneur dans le livre d’Isaïe : « C’est moi qui vais marcher devant toi, j’aplanirai les hauteurs, je briserai les vantaux de bronze, je ferai céder les verrous de fer, et je te donneraides trésors secrets, des richesses cachées, afin que tu saches que je suis le Seigneur, celui qui t’appelle par ton nom, le Dieu d’Israël.» (Is45, 2-3)Dieu marche devant moi, même quand je peine à le voir. A plus forte raison, sa présence nous guidera en cette nuit où nous répondons à son invitation. Cette année, nous pourrons le suivre à travers les cinq grands voyages qu’il entreprend jusqu’à Jérusalem dans l’Evangile de saint Luc.Les quatre premiers conduisent à la Passion. A travers leurs traits lumineux, ils nous parlent aussi de contradiction, d’angoisse dans la recherche, de tentation, d’une dureté qu’on ne peut pas contourner. Le cinquième voyage, lui, fait rayonner la Résurrection. Il nous permet de devenir des témoins, et de retrouver le Seigneur dans une Jérusalem nouvelle. C’est cet itinéraire que nous pouvons faire en suivant le Christ. »Ce sont près de 90 pèlerins qui se sont élancés dans cette longue marche de près de 34km pour se ressourcer dans une prière personnelle en passant de la pénombre à la « Lumière des nations » que Syméon a reconnu dans le visage du Christ présenté au Temple par Marie et Joseph, lumière que nous manifestons le dimanche matin dans une célébration anticipée de la « Chandeleur » (fêtée le 2 Février).Un couple témoigne : 🎤 « C’est sur une route obscure, sans distraction et en prenant le temps de se déconnecter progressivement de ses préoccupations que l’on arrive à mieux prier. Le fait d’avoir réfléchi à ses intentions au préalable permet de se concentrer. C’est aussi sur la route, après avoir cheminé plusieurs heures qu’un lien se crée entre certains pèlerins pour leur permettre de se confier. L’obscurité facilite cette écoute et cette attention à l’autre. »Pour Yvette, 🎤 « ce pèlerinage nocturne est un moment pour se repentir, rendre grâce et louer Dieu, déposer la nouvelle année dans les mains de Dieu et enfin déverser ses peines, ses doléances et remercier Dieu pour les grâces reçues. Je n'aime pas rater une seule occasion de participer à ce pèlerinage nocturne qui me permet de rester connectée avec la Sainte Trinité en Jésus et avec Marie, Notre Dame des miracles - comme j'aime appeler personnellement Notre Dame de Longpont qui m’a permis d’avoir 5 enfants. ».Puis Yvette rend grâce pour tout ce qu’elle a reçue en 23 années de participation. 🎤 « Grande était ma joie pour cette édition 2024 d’être accompagnée de deux de mes 5 enfants de 26 et 22 ans. Voir ces 2 jeunes renoncer aux mondanités du samedi soir auxquels ils étaient invités pour prendre du temps avec Jésus et Marie, était pour moi l'apothéose de ces années de marche nocturne. Nous avons prié le rosaire ensemble.Mon fils m'a dit : je ne sais pas pourquoi, mais c'est ici que je devais être ce soir et je suis content d'avoir participé au pèlerinage, de recevoir le sacrement de réconciliation en pleine nuit à ciel ouvert et échanger avec le père Guillaume m'a beaucoup touché. Je vais recommencer cette expérience. »Chacun vient avec des intentions personnelles qui sont parfois lourdes à porter.François qui accompagnait son fils dans le deuil de son bébé de 8 mois nous écrit : 🎤 « J'ai vu mon fils porter la croix lumineuse du pélé pendant les 3 dernières étapes, et il nous faisait vivre la phrase thème de cette marche nocturne : "c'est Moi qui vais marcher devant toi!" »Certains viennent en famille depuis des années…Quel beau témoignage de voir cette famille de 6 personnes sur 3 générations se donner rendez-vous à Longpont.La difficulté physique que représente cette longue marche est réelle. Olivier nous écrit : 🎤 « Ce challenge s’est progressivement transformé en offrande: j’étais là pour m’offrir un peu en priant pour tous ceux pour qui je m’avançais dans la nuit. En dehors de quelques conversations, mon temps a été occupé par une double activité: qu’est-ce que je faisais là à m’essouffler? mais quelle joie j’éprouvais à m’être engagé sur ce chemin, à méditer et prier pour mes proches. Tenir jusqu’au bout était l’objectif à atteindre humblement, sans chercher à en retirer un orgueil quelconque. Car au fond, chercher à se dépasser soi-même est un exercice à la portée de tous. De retour, je suis en paix et heureux. Merci à tous de m’avoir permis de vivre ce pèlerinage »Olivier qui participait pour la première fois nous partage : 🎤 « Dans cette organisation sans faille, il est bon de se laisser porter, mais il a fallu tout de même marcher halte après halte, pas après pas tous les kilomètres dans la nuit , éclairés par la lune. Les courbatures sont apparues assez vite mais tout le monde avait le même objectif, les mêmes difficultés partagées. C'est au petit déjeuner copieux et accueillant que je me suis rappelé que le Seigneur nous a précédés dans cette marche et nous a permis d'être là, fatigués et heureux, contents d'être présents tous ensemble comme dans un parcours de vie réussi. »Chacun est reparti, épuisé sans doute, mais pleinement ressourcé des grâces reçues comme l’exprime Araba : 🎤 « C'est magnifique, c'est génial. Laisser son confort pour veiller prier et marcher toute une nuit… Que de grâces reçues par la bienveillance de notre Dieu, alors "VENEZ et VOYEZ" chers tous bien aimés de Dieu ! »Terminons par le témoignage enthousiaste de Cristina : 🎤 « Je vais noter dès à présent la date du prochain pèlerinage et je ferai des crêpes pour cette occasion » ! Vous pouvez en effet déjà noter dans vos agendas la nuit du 1er au 2 Février 2025 pour le 77ième pèlerinage de Longpont, une belle occasion de célébrer la chandeleur !