BOULOGNE LE TOUQUET BERCK

L'actualité du secteur
  • Goûter de Rentrée - sept 2020

    Il pleut mais tout le monde est joyeux de se retrouver : c’est la rentrée ! Comme à l’école, on papote, on regarde les nouveaux ! Et des nouveaux, il y en a beaucoup cette année ! Nous avons la joie d’accueillir parmi nous certains équipiers du secteur de Calais qui sera parrainé par notre secteur Boulogne – Berck – Le Touquet et qui participera à toutes nos activités de secteur. 

    Les enfants, toujours nombreux, ont été confiés à des babysitters et nous voilà, sourires cachés derrière nos masques, attentifs aux nouvelles du mouvement et du secteur que nous donnent Rémi et Madeleine ainsi qu’aux grandes dates à venir.

    Le thème de l’année sera « le couple missionnaire à l’école du père Caffarel », un programme riche nourri par la prière conjugale, point concret d’effort privilégié pour l’année 2020-2021. 

    Cette réunion est aussi l’occasion de rappeler à chacun le rôle du foyer de liaison. Avec humour et talent, un des foyers de liaison du secteur, Virginie et Benoît Lamblin - alias Robert et Simone – parodient ce que doit et ne doit pas être le foyer de liaison ! Les masques ne nous empêchent pas d’éclater de rire ! Puis Annick et Gilles Poulain, le second foyer de liaison explique l’importance de ce rôle dans la pédagogie des END.

    La Minute du Foyer de Liaison est lancée pour cette année : à chaque fin de réunion, les responsables d’équipe prennent une minute pour envoyer une intention, une pensée, une réflexion ou une interrogation à leur foyer de liaison suite au partage qui vient de se vivre.

    Enfin, toujours comme à l’école, après avoir bien travaillé, c’est l’heure du goûter. Les enfants nous rejoignent, nous prions avec eux en chantant. Nous prions pour tous ceux qui n’ont pu se joindre à nous, notamment pour les plus âgés d’entre nous, prudents face au Coronavirus et confions cette belle année qui s’annonce à Notre Dame des Foyers.

  • Journée de secteur 2020 (12 janvier)

    Une journée de secteur aux airs de grande réunion de famille ! Une grande famille de 60 adultes et 40 enfants, heureuse de se retrouver, autour des deux poêles crépitants de cette chaleureuse salle de l’Entreprise du Chênelet, à Landrethun-Le-nord.

    La mission de cette entreprise du Chênelet est de construire des maisons écologiques pour les plus vulnérables. Ses 300 salariés sont pour la plupart des personnes qui ont été marginalisées à un moment donné de leur vie et à qui le travail va permettre de retrouver estime de soi et reconnaissance sociale. Quel merveilleux endroit pour se retrouver cette année et réfléchir autour du sens que nous donnons au travail – thème national de l’année pour les END.

    C’est donc presqu’au grand complet, que le secteur Berck-Boulogne- Le Touquet, enrichi de ses « cousins » calaisiens représenté par trois couples a partagé un déjeuner aux allures d’Auberge Espagnole et découvert grâce au Père Gabriel Planchez la genèse et la mission de ce lieu hors du commun.

    Nous découvrons ainsi que derrière cette entreprise du Chênelet, il y a la Communauté de l’Annonciation créé un 25 mars 1979 – d’où son nom. 30 membres forment aujourd’hui la communauté. S’ils ne se sont pas choisis, comme nous l’explique le Père Gabriel, ils ont en revanche, reçu la grâce en posant ce choix de vie radical de « pouvoir et vouloir vivre ensemble ». Les membres, dont la plupart sont salariés, choisissent de mettre en commun leurs ressources et chaque mois de les redistribuer à chacun selon ses besoins. Chaque famille vit de façon indépendante et tous les membres acceptent un certain dénuement. Le Seigneur est toujours Premier : beau chemin de préparation à cette vie d’éternité et d’intimité qui nous attend avec le Christ ! C’est leur manière de répondre à l’appel à la Sainteté que Dieu adresse à chacun.

    Mais la Communauté est allée au-delà en voulant s’inscrire pleinement dans la société. Elle a alors l’intuition que le travail est la source d’estime de soi et de reconnaissance sociale dont certains sont privés et perdent alors complètement pied. Elle crée alors l’entreprise du Chênelet et donne ainsi à chacun de ses salariés la possibilité, par son travail, de créer de la valeur et d’améliorer le monde dans lequel il vit.

    Mathilde Déom, en charge de la formation des salariés du Chênelet vient avec enthousiasme, à la suite du père Gabriel, nous présenter le parcours d’un salarié arrivant dans cette « entreprise apprenante ». Le but est de remettre en selle ces salariés pour qu’il puisse retrouver cette estime d’eux-mêmes tout en se préparant à des métiers pourvoyeurs d’emploi ou encore aux métiers de demain. Les questions de l’auditoire fusent et personne ne pense à sombrer dans sa sieste dominicale. Au contraire, les échanges sont riches, nous touchons du doigt concrètement en quoi le travail est une richesse en soi avant même de d’être créateur de richesse. 

    C’est déjà l’heure du goûter…comme par magie le buffet se re-remplit de gâteaux et la salle devient tout à coup plus sonore ! Ce sont les enfants qui avaient été gardés par les Scouts de France qui reviennent et tiennent à nous raconter leur après-midi beaucoup plus sportif que le nôtre.

    Cette belle journée se termine par la messe. L’Esprit Saint qui nous a accompagné durant ce dimanche d’hiver descend comme une colombe sur Jésus, baptisé. « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je trouve ma joie ». Nous repartons le cœur bien joyeux et éclairé du rôle qu’à le travail pour l’homme. « Par le travail, l’homme non seulement transforme la nature mais il se réalise lui-même comme homme, en un sens, il devient plus homme* ».

     

    * Lettre des END Décembre 2019 – Janvier 2020, article de Bruno de Saint Chamas, Valeurs du travail et dignité de la personne, p6.

L'agenda du secteur

Aucune actualité.


Contacter le secteur